• La tournée "Born to run" débute officiellement le 20 juillet 1975 et s'étendra jusqu'au 28 mai 1976. Je vais m'attacher à en relater et illustrer la première partie qui s'arrêtera au 31 décembre 1975.

    Tout le monde connaît le concert , sorti officiellement , du 2 février 1975 à Main Point qui a permis à Springsteen de rôder ses nouvelles chansons.

     

    Mais la tournée "Born to run" a connu quelques autres concerts de très bonne qualité.

    L'album sort officiellement le 1er septembre 1975 juste après le premier single "Born to Run/Meeting across the River". Un deuxième suivra le 12 décembre - "Tenth Avenue Freeze-Out/She's the one"- après une campagne publicitaire habilement menée par Jon Landau qui verra Bruce en couverture de Time et Newsweek!

    Dans l'intervalle, de nombreux concerts célèbres furent donnés: à Milwaukee le 2 octobre où le show fut interrompu par une alerte à la bombe- le groupe reviendra sur scène passablement alcoolisé après avoir attendu dans un bar - et au Roxy de Los Angeles pour quatre soirées dont la première servira de base au très beau Live 1975-85.

    Enfin, en novembre, le groupe fera une tournée européenne à Londres, Stockholm et Amsterdam.

    1976 verra la suite de la tournée - sa deuxième partie - mais nous en reparlerons la semaine prochaine...

    Je vais illustrer musicalement la première partie de la tournée avec deux bootlegs soundboard: "The Homecoming" et "Sha la la".

    "The Homecoming" est un des meilleurs témoignage sonore de cette tournée.

     

    La Saga de Springsteen - épisode 8 : La tournée "Born to Run" (1ère partie)

    Spirit in the Night

    La Saga de Springsteen - épisode 8 : La tournée "Born to Run" (1ère partie) 

    Carlton Theater, Red Bank, New Jersey - October 11, 1975 

    Disc 1: (62:49)

    Incident On 57th Street (7:34)

    Tenth Avenue Freeze-Out (3:50)

    Spirit In The Night (7:54)

    It's Gonna Work Out Fine (7:17)

    She's The One (5:51)

    Born To Run (4:23)

    The E Street Shuffle (19:08)

    Backstreets (6:57)

     

    Disc 2: (65:07)

    Kitty's Back (19:01)

    Jungleland (9:16)

    "Intro" (1:33)

    Rosalita (Come Out Tonight) (11:05)

    4th Of July, Asbury Park (Sandy) (6:01)

    Quarter To Three (8:12)

    Carol (6:46) 

    The Detroit Medley (3:10)

    Le deuxième "Sha la la", sous une pochette quelconque , est le témoignage d'un concert de fin d'année 1975 au Tower Theater de Philadelphie.

     

    La Saga de Springsteen - épisode 8 : La tournée "Born to Run" (1ère partie)

     

    Sha la la    

    La Saga de Springsteen - épisode 8 : La tournée "Born to Run" (1ère partie) 

    The Tower Theater, Philadelphia, Pennsylvania 28 décembre 1975 

    Disc 1: (76:55)

    Tenth Avenue Freeze-Out (4:48) - slow version

    Spirit In The Night (7:34)

    Does This Bus Stop At 82nd Street? (4:47)

    It's My Life (9:07)

    She's The One (6:42)

    Born To Run (4:22)

    Pretty Flamingo (12:22)

    It's Hard To Be A Saint In The City (5:37)

    Backstreets (8:49)

    Sha La La (3:05)

    Jungleland (9:42)

    Disc 2: (59:51)

    Rosalita (Come Out Tonight) (15:22)

    4th Of July, Asbury Park (Sandy) (7:48)

    The Detroit Medley (8:22)

    Thunder Road (5:42)

    For You (10:11) 

    Twist And Shout (12:26)

    Si ces concerts vous intéressent , regardez ci-dessous:

    The Homecoming

    Sha La La

    Voilà pour l'année 1975...la suite au prochain épisode!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Un grand classique revisité aujourd'hui...

    Je ne m'étendrai pas sur le titre original , vous trouverez ça sur le net en cherchant un petit peu. Je vais juste me contenter d'une vidéo en ajoutant simplement qu'il est troublant de constater la similitude de l'intro de "Stairway to heaven" avec celle de "Taurus" un titre de ...Spirit! (coïncidence quand tu nous tiens!)

    Bon, la pochette et la  vidéo...

    Side by Side # 35 : Stairway to heaven - Led Zeppelin/Rodrigo y Gabriela

    Side by Side # 35 : Stairway to heaven - Led Zeppelin/Rodrigo y Gabriela

     

     Mais venons-en à l'essentiel: la reprise!

    J'ai choisi celle-là parce qu'elle semble être jolie d'abord puis intéressante...

    Side by Side # 35 : Stairway to heaven - Led Zeppelin/Rodrigo y Gabriela

     

    Elle est issue de cet album (recommandé!)

     

    Side by Side # 35 : Stairway to heaven - Led Zeppelin/Rodrigo y Gabriela

     

    Une petite écoute s'impose:

     

    Moi je l'ai adoptée...et vous?

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Il est grand temps de réhabiliter quelque peu ce groupe californien mythique fondé en 1967 autour de Randy California, groupe à géométrie variable , beau représentant du West Coast ayant eu son sommet dans les années 70.

    J'en avais déjà parlé sur mon ancien blog avec un joli live de 1974 et "12 dreams of Dr Sardonicus"..

    "Future Games" est un album pratiquement conçu entièrement par Randy California et mérite une petite réhabilitation...

     

    Flash-Back : Spirit - Future Games (1977)

     

    Flash-Back : Spirit - Future Games (1977)

     

    Ma copie est numérisée à partir du vinyl et m'a été offerte par un vieux  pote...

    Extrait audio: une reprise d'"All along the Watchtower" de Bob Dylan

    Detroit City 

    Cet album s'écoute d'une traite et s'apparente à une version "science-fiction" d'une autre album du Spirit , dont je parlerai bientôt, "Spirit of 76".

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • En surfant sur le net , je suis tombé sur ce petit groupe et j'ai craqué....

     

    Je ne sais pas grand-chose d'eux si ce n'est que James Hoare et Max Claps formèrent le groupe en 2010 renforcé de deux autres musiciens , qu'ils ont sorti quelques des 7" et EP sur des labels comme Make a Mess records et No Pain in Pop  et que l'album "Waiting for the summer"  est sorti l'an dernier..

    Je vous laisse écouter pour vous faire une idée...

     

    certes, cet album apparaît plutôt comme une compilation des leurs opus précédents mais , comment vous dire..., ça me plaît beaucoup!

    Découverte: The Proper Ornaments - Waiting for the summer (2013)

     

    Découverte: The Proper Ornaments - Waiting for the summer (2013)

     

    Découverte: The Proper Ornaments - Waiting for the summer (2013)

     

    Si vous regardez bien l'image du Cd, vous constaterez qu'on voit la pochette de "Transformer" de Lou Reed.... Clin d'oeil à l'artiste ou hommage..car , à l'écoute, on sent bien une filiation cachée avec le Velvet ou encore Jesus and Mary Chain...

    Mais je ne vous en dirai pas plus pour attiser votre curiosité...

    That's all Folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Mémoire de vinyl: The Yardbirds - The Single Hits (1982)

     

    J'ai trouvé dans ma discothèque vinyl cette petite compilation des singles des Yardbirds. Comme elle n'existe pas en CD, j'ai jugé intéressant de la numériser.

    Elle a été éditée en 1982 chez Charly Records.

    La liste des titres:

    01  Good Morning Little Schoolgirl 

    02  I Ain't Got You 

    03  For Your Love 

    04  Got To Hurry 

    05  Steeled Blues 

    06  Heartful Of Soul 

    07  Evil Hearted You 

    08  Still I'm Sad 

    09  Shapes Of Things  

    10 You're A Better Man Than I

    Allez! 10 singles des Yardbirds, cela ne se refuse pas!

    Extraits audio:

    Heartful of Soul 

    Shapes of Things   

      

    Mémoire de vinyl: The Yardbirds - The Single Hits (1982) 

     

    That's all folks!

    à bientôt!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Et dire que j'avais failli oublier ce SINGLé!

    Le plus grand succès de Cure en France ne pouvait m'échapper plus longtemps ... IL était  pourtant bien caché sur mon disque dur, fruit d'une numérisation ancienne et ne voulait pas apparaître... Si loin, si proche!

     

    Les SINGLéS # 62 : The Cure - Close to me (1985)

     

     Extrait de l'album "The Head on the Door" , ce single, sorti en septembre 1985 , a été remixé avec des cuivres en plus par rapport à la version de l'album.

    Il a atteint le 17 ème rang de notre fameux "Flop 50" national de l'époque et a eu un grand succès international. peut-être le plus gros tube de "The Cure"...

     

    Mathieu Chedid l'a adapté en français sur son album "Je dis aime" de 1999.

     

    La Face B , "A man inside my mouth" est un titre inédit.

    Mission accomplie: oubli réparé!

    That's all folks!

    à bientôt!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Nous voilà donc début 1974, année qui va être déterminante dans la carrière du Boss puisqu'elle va donner naissance à l'un des albums marquants de l'histoire du rock: Born to Run.

    Pour sûr, ce sera un tournant dans la carrière de Springsteen à croiser avec la rencontre de Jon Landau qui déclarera un soir de Mai 1974 : "J'ai vu l'avenir du rock'n roll et il s'appelle Bruce Springsteen".

    C'est aussi l'année où Vinnie Lopez, Ernest Carter et David Sancious vont quitter le groupe remplacés par Max Weinberg et Roy Bittan. 

    De nombreuses sessions seront nécessaires à la finalisation de "Born to Run" puisqu'il ne sera vraiment achevé qu'en Juillet 1975 au Record Plant de New York avec Jon Landau qui coproduira ce disque. Les sessions d'enregistrement avaient pourtant commencé au 914 Sound Studios de Blauvelt mais c'était sans compter sur le perfectionnisme de Springsteen...  

    En effet, Springsteen n'arrêtait pas de changer les paroles des chansons et j'ai pu compter pas moins de huit versions différentes de "Born to Run" par exemple... il fallut aussi convaincre Springsteen de laisser certaines chansons de côté comme "Lonely night in the Park" ou "Linda let me be the one". "The Heist" aussi fut rebaptisée "Meeting across the river". Clarence Clemons fut obligé de passer 16 heures à peaufiner son solo de sax pour Jungleland parce que Bruce n'était jamais satisfait....

    Enfin, la chanson "Born to run" est diffusée sur le ondes huit mois avant la sortie du disque sur de très nombreuses radios par Mike Appel au grand désespoir de CBS.

    Il existe de nombreux bootlegs illustrant le long travail en studio autour de cet album. S'il l'on en juge par les différentes versions de la plupart des titres et les chansons rejetées, on comprend aisément que l'accouchement fut difficile. 

    J'ai choisi ici de vous présenter quelques bootlegs pour illustrer ces sessions, dont un élaboré par un fan qui en a choisi les meilleurs extraits en prélevant sur d'autres bootlegs des morceaux choisis.

    Le premier, et peut-être l'un des plus connus est "Born in the studio". il intègre deux ou trois outtakes du disque précédent comme par exemple la version instrumentale de "Rosalita"

     

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

     

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

    The Wild, The Innocent And The E Street Shuffle outtakes:

    1) Rosalita (Come Out Tonight) (instr) (7:03)

    2) Kitty's Back (7:21)

    3) Zero And Blind Terry (instr) (5:54)

    4) 4th Of July, Asbury Park (Sandy) (instr) (5:45)

    Born To Run outtakes:

    5) Lovers In The Cold (3:59) *

    6) She's The One (6:31) **

    7) A Love So Fine (instr) (3:56)

    8) Born To Run (4:33)

    9) Thunder Road (4:52)

    10) Thunder Road (akoustic) (4:38)

    11) Jungleland (tail) (1:35) ***

    12) Born To Run (take 1) (4:32)

    13) Born To Run (take 2) (4:48)

    14) Born To Run (take 3) (4:26)

    * Actual title is "Walking In The Streets".

    ** Some lyrics ended up in "Backstreets".

    *** Includes a bit which can be found on "Lost In The Flood". "Here you go Roy".

    Tracks 1-4 "The Wild, The Innocent & The E Street Shuffle" sessions, 914 Sound Studios, Blauvelt, NY 07-08/73.

    Tracks 7-8 & 12-14 "Born To Run" studio sessions, 914 Sound Studios, Blauvelt, NY 08-10/74.

     

    Tracks 5-6 & 9-11 "Born To Run" studio sessions, The Record Plant, New York City, NY 03-07/75.

    Thunder Road (acoustique) 

    Un autre bootleg des sessions "BTR" est "Born with nothin' in hands" 

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

    La plupart des titres ont été enregistrés au Record Plant.

    A love so fine 

     Enfin, la compilation dont je parlais plus haut regroupe l'essentiel des ces sessions diverses. 

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

    La Saga de Springsteen - épisode 7 - La naissance de "Born to Run"

     

    Disc 1:

    01. Thunder Road - acoustic

    02. Thunder Road - demo

    03. A Love So Fine - instrumental demo

    04. Lonely Night In The Park - outtake, demo

    05. Night - demo

    06. Backstreets - demo

    07. Born To Run - instrumental

    08. She's The One - demo

    09. The Heist - alternate vocal

    10. Jungleland - alternate

    11. Jungleland - rehearsal take of ending

     

    Disc 2:

    01. Thunder Road - alternate

    02. Walkin' In The Street - outtake, aka 'Lovers In The Cold'

    03. Night - double-tracked vocals

    04. Backstreets - w. strings

    05. Born To Run - w. strings

    06. She's The One - alternate

    07. The Heist - alternate horn part

    08. Jungleland - alternate

    09. Thunder Road - alternate

    10. Born To Run - double-tracked vocals + strings

    11. Linda Let Me Be The One - outtake, demo

    12. Jungleland - alternate

    13. 'Born To Run' promo message - w. DJ Ed Sciaky on WMMR Philadelphia

     The Heist (Meeting across the river)

     

    Voilà pour ce qui est des sessions d'enregistrement. La semaine prochaine, je m'intéresserai à la tournée "Born to Run"...

    à bientôt!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Side by Side # 34 : I cant' Hardly Stand It - Charlie Feathers/The Cramps

     

    Charlie Feathers n'a pas eu de chance.Né en 1932 à Holy Spring dans le Mississippi , il écoute très tôt le blues des travailleurs dans les champs  noirs ainsi que les artistes qui passent au Grand Ole Opry à la radio. Il s'intéresse aussi à Hank Williams et Bill Monroe qui influenceront sa musique. A 16 ans il joue de la guitare dans les bars après le travail et à 18 ans il se marie et s'installe à Memphis. Il pousse un jour les portes de Sun Records qui accepte de l'enregistrer. Son album sort en 1955 huit mois après celui d'Elvis Presley mais Sam Philips le fait éditer chez Flip Records une filiale de Sun. En 1956, il quitte Sun pour rejoindre King Records.Mais il dut s'incliner devant la notoriété de Carl Perkins et d'Elvis Presley avec qui il tourna pourtant. Il restera donc dans l'ombre du rockabilly et décédera en 1998 à Memphis. 

    Je dois ce Side by Side au film de Jarmusch , "Only lovers left alive" où on entend le single "I can't hardly stand it" et je me suis souvenu que j'avais déjà entendu ça quelque part....et j'ai cherché puis trouvé ce que je cherchais! Ce titre figure figure aussi sur la BO d'un film de Tarantino (Kill Bill Vol.2 je crois)

     

    Ce single est sorti en 1956 chez King Records.

    Side by Side # 34 : I cant' Hardly Stand It - Charlie Feathers/The Cramps

     

     

    Extrait musical.....

    Les Cramps fins connaisseurs des morceaux obscurs des années 50 ne se sont pas fait prier pour reprendre ce titre qu'ils ont rebaptisé "All tore up"! On peut le trouver sur les fameuses "Ohio Demos" de 1979 ou sur la compilation nommée "All tore up".

    Side by Side # 34 : I cant' Hardly Stand It - Charlie Feathers/The Cramps

     

    Side by Side # 34 : I cant' Hardly Stand It - Charlie Feathers/The Cramps

     

    Leur version est assez similaire à l'original mais revisitée par la folie des Cramps...

    Je ne pouvais rater cette occasion de "ressusciter" Charlie Feathers et... Lux Interior....!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  • Bon je sais, je ne vais pas proposer un album mais trois! Mais cette "entorse au règlement" s'explique....et je l'assume complètement.

    Tant qu'à mettre des disques dans l'autoradio , autant prendre de quoi tenir un long voyage...et c'est là que la première cohérence exigée par le thème intervient. 

    Le deuxième cohérence avec le temps est dans le titre: j'ai immédiatement pensé à une chanson nommée "Drive all night" reprise ici par Glen Hansard sur un Ep sorti en 2013.

    Troisième cohérence: parler de ces disques me permet de retomber tel un chat sur mes pattes et rebondir sur la Saga du Lundi de ce blog consacrée à....Springsteen.

    Puisque, bien sûr, "Drive all night" est une reprise du Boss.

    Les trois albums sont donc (dans l'ordre chronologique):

     

     

     

     Car jamais dans l'histoire de la musique "rock" les thèmes du voyage , de la route , du départ vers de nouveaux espaces , de la Terre Promise , de la liberté n'ont été chantés de cette façon-là. Les chansons présentes sur ces albums sont , pour la plupart, autant de petits films sur l'espoir d'un avenir meilleur, sur le rêve d'une nouvelle vie, sur le rachat mais aussi la solitude , l'amour voire le pardon et la rédemption.  

    Petit florilège des titres:

    Sur "Born to run" : "Thunder Road", "Born to run" par exemple...

    Sur "Darkness...": "The Promised Land", "Racing in the streets", "Darkness on the edge of town"

    Sur "The River": " The river" , "Drive all night" entre autres....

    La preuve en images:

     

     

    Donc, si vous avez un long voyage à faire , prenez les trois (je suis sûr que vous les avez!) et laissez-vous emporter...

    à bientôt pour les rubriques habituelles et pour un futur Grand Jeu...

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    13 commentaires
  • Pardonnez-moi d'emblée de rester "classique" pour cette étape car je vais vous soumettre deux pochettes très connues.....

     

     

    Le plus intéressant dans l'histoire, c'est sans nul doute, et au delà de la ressemblance évidente de ces deux pochettes d'analyser le pourquoi de cette ressemblance.

    La photo de la pochette de "London Calling" un des meilleurs albums de l'histoire du rock que tout le monde se doit de posséder est tirée d'un concert au Palladium de New York le 21 septembre 1979 durant lequel Paul Simonon fracassa sa basse dans un moment de rage.

    Sur la pochette de son premier album paru en 1956 et considéré comme le premier album de rock tout court, Elvis Presley paraît au contraire être complètement extatique au moment le cliché a été pris en photo.

    Vous aurez remarqué les similitudes entre les deux titres , mêmes couleurs, même disposition.

    Alors pourquoi?

    Vous vous en doutez, de nombreuses interprétations ont été produites de part et d'autre.

    Indubitablement, il s'agit là d'un hommage des Clash au pionnier du rock qu'était Elvis. Paradoxalement, The Clash reprend magnifiquement "Brand New Cadillac" de Vince Taylor sur le disque!

    Mais on ne peut s'arrêter là...

    Sans trop se tromper, on peut affirmer que The Clash, par cette pochette, voulait signifier que le punk symbolisait la renaissance du rock et qu'il était nécessaire de tout détruire (musicalement) pour construire quelque chose de nouveau. 

    35 ans après (ouh la la! ça fait mal d'écrire ça!) le punk est dans les musées et le cliché de Pennie Smith est hors de prix....

    Pour ne pas vous laisser sur votre faim , un petit revival du Clash de 1981 vous est proposé ci-dessous et vous m'en direz des nouvelles... 

    Un petit extrait? Yes!

    White Man in Hammersmith Palais  

     Vous en voulez plus? voir ci-dessous...

     Bondage at Bonds

     

    Bonne écoute et à bientôt pour la dernière étape du Grand Jeu!  

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires