• Les Modern Lovers, première mouture,se séparent en 1974 et chacun continue son chemin séparément: Jerry Harrison rejoint The Talking Heads, John Felice forme The Real Kids , David Robinson The Cars avec Ric Ocasek et Ernie Brooks jouera avec David Johansen, Arthur Russell et Elliott Murphy.

    Richman, lui, continue à enregistrer de son côté.L'album - The Modern Lovers - issu des session avec John Cale et Alan Mason sort en 1976 mais Jojo ne le reconnaît pas comme son premier album. La direction musicale qu'il prend est radicalement différente, plus légère, avec un autre groupe.

    Une nouvelle version des Modern Lovers naît en 1976. Le groupe se compose de Leroy Radcliffe (guitare), Greg "Curly" Keranen (basse) et David Robinson de retour aux baguettes. Ils enregistrent deux albums très recommandables : Jonathan Richman & the Modern Lovers en 1976 et Rock 'N' Roll with the Modern Lovers (1977). Entretemps, Robinson est parti de nouveau et remplacé par D. Sharpe.

         

    Le live que je vous offre aujourd'hui est de 1976. C'est un audience de bonne qualité enregistré à San Francisco le 3 octobre. Quelques titres sont rares (I love people) ou n'ont jamais été rejoués en public (At home with a lover).

    Extrait: Government Center 

    Pleins feux sur The Modern Lovers (3): The Boarding House San Francisco - 3 octobre 1976

    La liste des titres:

    DISC 1 :

    < 1ST SET >

    1. PROCESSIONAL (instrumental)

    2. ANGELS WATCHING OVER ME

    3. TEASED (rare !)

    4. EGYPTIAN REGGAE

    5. HERE COME THE MARTIANS MARTIAN

    6. ABOMINABLE SNOWMAN IN THE MARKET

    7. GOVERNEMENT CENTER

    8. ICE CREAM MAN

    9. DODGE VEG-O-MATIC

    10. AT HOME WITH A LOVER (first time played, and probably the only time played!)

    11. AFTERNOON

    12. HOSPITAL

    DISC 2 :

    1. BAND INTRO >

    2. IMPORTANT IN YOUR LIFE

    3. THE NEW TELLER

    < 2ND SET >

    4. ROCKIN' ROCKIN' LEPRECHAUNS

    5. HEY THERE LITTLE INSECT

    6. ANCIENT, ANCIENT, LONG LOST, LONG AGO (first time played)

    7. ROLLER COASTER BY THE SEA

    8. NEW ENGLAND

    9. ICE CREAM MAN (2nd time played) >

    10. ICE CREAM MAN reprise

    11. ROADRUNNER

    12. THE WHEELS ON THE BUS

    < ENCORES >

    13. SUMMER MORNING

    14. THE MORNING OF OUR LIVES

    15. BACK IN U.S.A.

    16. I LOVE PEOPLE (rare !)

    Pleins feux sur The Modern Lovers (3): The Boarding House San Francisco - 3 octobre 1976

    Nouvel extrait: New England 

    Pour tout écouter, ce n'est pas loin.... Jonathan Richman and the Modern Lovers - The Boarding House SF - 3 octobre 1976 cd1

    Jonathan Richman and the Modern Lovers - The Boarding House SF - 3 octobre 1976 cd 2

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Pleins Feux sur The Modern Lovers (2) : Studios Sessions 1970/1973 (2ème partie)

    Kim Fowley va entrer dans la danse.... Il était à l'époque en train de faire la promo de son album" I'm bad" et s'arrêta à Boston pour une interview par une journaliste Maxanne Satori qui était une fan des Modern Lovers et qui commençaient à se faire une bonne réputation.Elle lui fit passer quelques morceaux et Fowley fut intéressé par le groupe. De retour à Boston après un voyage en Angleterr, Fowley passa plusieurs jours avec les Modern Lovers. Comme il connaissait un ingénieur du son à Boston nommé Stuart "Dinky" Dawson,il en profita pour faire enregistrer le groupe et partit ensuite à LA pour le faire écouter à des compagnie de disques. 

    Voici les titres enregistrés probablement en Juin mais rien n'est certain....

    01 Roadrunner (Roadrunner #1)

    02 I'm Straight 

    03 Hospital 

    04 Walk up the Street 

    05 Song of Remembrance for Old Girlfriends 

    06 Don't Let Our Youth Go to Waste 

    07 Dance with Me 

    08 Astral Plane 

    09  A Plea for Tenderness (Electric Piano version )

    Sources: 01,02,04,06,08: The Original Modern Lovers sauf intro ratée de "Astral plane";  07:The Modern Lovers Castle 2003; 03 et 08 intro ratée Dimeadozen; 05 et 09: Songs of remembrance

    Walk up the street 

    La possession de ces titres n'est pas claire. Dinky Dawson possède les bandes originelles et ce qui circule n'est pas toujours à la bonne vitesse...

    Pleins Feux sur The Modern Lovers (2) : Studios Sessions 1970/1973 (2ème partie)

    Pour écouter ces titres, ce n'est pas loin....

      cd 2 Dinky Dawson demos été 72 Flac Partie 1

    cd 2 Dinky Dawson demos été 72 Flac Partie 2 

     Cd2 Dinky Dawson demos été 72 mp3

    lAprès avoir signé chez Warner en mars 1973, le groupe se rend à LA en juillet pour enregistrer avec John Cale. Les sessions ne commenceront qu'en Septembre mais les relations entre le groupe et John Cale se détériorent et les sessions s'arrêtent après quelques jours. Rien n'a été finalisé. si du matériel est disponible ( que des maquettes) , c'est la propriété de Matthew Kaufman...

    Pleins Feux sur The Modern Lovers (2) : Studios Sessions 1970/1973 (2ème partie)

     John Cale parti, Kim Fowley est appelé à la rescousse même si certains affirment que ce sont de nouvelles sessions enregistrées en Octobre à LA.

    Voilà ces titres:

    01 Modern World 

    02 Astral Plane 

    03 Fly into the Mystery 

    04 Hospital 

    05 I'm straight 

    06 A Plea for Tenderness 

    07 I Wanna Sleep in Your Arms 

    08 Girlfriend 

    09 Government Center 

    10 Roadrunner # 2 

    11 Digfnified and old 

    12 She Cracked 

    Sources: 01, 04,06, 11 : dimeadozen

    02,07, 08, 10,12 : The Original Modern Lovers 

    03 Songs of Remembrance 

    05, 09 : The Modern Lovers Castle 2003

    Pour la plupart, ils se retrouvent sur l'album "The Original Modern Lovers"

    She cracked 

    Ma source a un doute concernant "Dignified and old" mais a inclus ce titre à cause de la similitude du son avec le reste des titres. 

    Voilà. J'espère que cela vous a plu malgré les incertitudes possibles... La mini-série continue demain en live...

    Pour écouter les titres au-dessus, ce n'est pas loin....

    Cd 3 Kim Fowley Sessions - Gold Star studios LA Octobre 1973 mp3 

    Cd 3 Kim Fowley Sessions - Gold Star studios LA Octobre 1973 Flac Partie 1

    Cd 3 Kim Fowley Sessions - Gold Star studios LA Octobre 1973 Flac Partie 2

    Pleins Feux sur The Modern Lovers (2) : Studios Sessions 1970/1973 (2ème partie)  

    That's all folks !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  • Comme vous le savez, le premier album des Modern Lovers n'est sorti qu'en 1976 alors que le groupe avait déjà splitté!

    Pourtant, les sessions studios avaient été nombreuses et l'histoire du groupe assez tumultueuse dès 1971. Comme avec le Velvet, ces sessions studio de 1970 à 1973 sont éparpillées sur des disques officiels et des bootlegs, parfois même non réalisées même en bootleg mais disponibles si l'on fouille un peu sur le net.

    En préambule d'une mini-série sur ce groupe mythique et fondateur, proto-punk selon les dires des spécialistes, je vous propose en deux jours de replonger dans ces sessions.

    Pleins Feux sur The Modern Lovers (1) : Studios Sessions 1970/1973 (1ère partie) 

    J'ai recoupé plusieurs sources trouvées sur le net pour reconstituer l'histoire des Modern Lovers sur cette période. il y restera sans doute une ou deux incertitudes ou erreurs mais l'essentiel est bien là...

    Jonathan Richman, le leader de ce groupe, enregistre à Harvard en 1970 quelques bribes de titres en solo dont un bref fragment de "I'm waiting for the man" du Velvet dont il est un fan absolu....

    Waiting for the man (fragment)

    "C'est un honneur" dit-il...sans doute d'enregistrer ce petit morceau de chanson de ses idoles... Il enregistrera aussi des ébauches trois compositions de son cru : "Hospital", "Astral Plane" et"Ride on down the highway"  que l'on trouve sur le bootleg "Songs of Remembrance"

    01 Waiting for the Man 

    02 Hospital 

    03 Astral Plane 

    04 Ride on down the Highway  

    Source: Songs of Remembrance

    Le groupe démarre sa carrière autour de Jonathan Richman en 1970 avec John Felice, David Robinson et Rolfe Anderson. Très vite, au début de 1971, Ernie Brooks et Jerry Harrison viennent remplacer Felice et Anderson et constituent la base du groupe. 

    Ils entrent pour la première fois en studio aux Intermedia Studios de Boston en Septembre 1971 semble-t-il (personne ne se rappelle exactement la date!!!) et enregistrent 4 titres dont la première version de "Roadrunner" qui figure sur la réédition augmentée du premier album sortie en cd en 2003 chez Castle records.

    01 Roadrunner 

    02 Hospital 

    03 Someone I Care About 

    04 Ride on down the Highway (Rt128) 

    Sources: 01, 02 et 03  The Modern Lovers Castle 2003 

     04 Dimeadozen ou Route 128

     Extrait: Someone I care about 

    Warner Brothers et A&M  envoient le groupe à Los Angeles en Avril 1972 pour enregistrer avec John Cale des démos qui serviront de base au premier album. Ils passent une demi-journée en studio pour enregistrer ces titres rassemblés ici, John Cale jouant du mellotron sur "Girlfriend" et du piano sur "Pablo Picasso".

    01 Such Loneliness 

    02 Astral Plane

    03 Modern World 

    04 Girlfriend 

    05 She Cracked 

    06 Roadrunner 

    07 Someone I Care About 

    08 Old World 

    09 Pablo Picasso 

    Sources: 01: Songs of Remembrance 02,03,05,06, 07,08, 09 The Modern Lovers Castle 2003 04 Dimeadozen

    Astral Plane 

    Warner a vendu ces bandes à Beserkely qui sortira l'album mais les bandes originales sont toujours chez Warner. Leur son serait assez différent de ce que l'on entend sur le disque vinyl. Matthew Kaufman, l'ingénieur du son, a fait de son mieux pour faire ressortir la basse d'Ernie Brooks peu audible sur le disque. Mais ces bandes restent encore indisponibles comme une seconde version de "Roadrunner" jamais mixée...

    Plus tard, fin Avril, A&M renvoie le groupe en studio à LA , après un show au Longbranch Saloon avec Alan Mason pour trois titres qui sont apparemment la propriété de Matthew Kaufman.

    01 Girlfriend 

    02 Modern World 

    03 Dignified and Old  

    Sources : 01, 02 et 03 The Modern Lovers Castle 2003

    Modern World 

    Pleins Feux sur The Modern Lovers (1) : Studios Sessions 1970/1973 (1ère partie) 

    Ce sera tout pour aujourd'hui! On se retrouve demain pour la suite des sessions.

    En attendant, pour écouter tout cela, ce n'est pas loin... Cd 1 Jonathan Richman and the Modern Lovers Studio 70 73 mp3

    Cd1 Jonathan Richman and the Modern Lovers Studio 70 73 Flac Partie 1 

    Cd1 Jonathan Richman and the Modern Lovers Studio 70 73 Flac Partie 2

    Cd1 Jonathan Richman and the Modern Lovers Studio 70 73 Flac Partie 3 

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    11 commentaires
  • Nous voilà arrivés au mois d'Août 1969 et les affaires vont rapidement se corser: en effet, la fin de l'année 1969 est très riche en enregistrements de qualité - peut-être les meilleurs du Velvet - mais la production discographique est complètement éparpillée sur divers disques officiels ou bootlegs. le travail de reconstitution devient donc un travail de fourmi...

    Le 2 août 1969, le groupe est présent, de nouveau, au Hilltop festival de Mason dans le New Hampshire.

    Poster - alternate version

    Le professor frappe encore puisqu'il enregistre en partie ce concert mais c'est plutôt du bootleg "The Wild Side of The Street" que je tire ces pistes:

    La Saga du Velvet - épisode 14 - 1969 Les Concerts - 3ème partie 

    01 Waiting For The Man (6:35)

    02 Run Run Run (10:00)

    03 Pale Blue Eyes (8:45)

    04 What Goes On (11:45)

    05 Heroin (8:28)

    Source: 1 à 5: The Wild side of the Street

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin.... Cd 1 - Hilltop Festival - 2 août 1969 - Partie 1 Flac   Cd 1 - Hilltop Festival - 2 août 1969 - Partie 2 Flac  Cd 1 - Hilltop Festival - 2 août 1969 mp3

    Après ce festival, le groupe continue de sillonner le Massachussets, la Pennsylvanie, le Maryland, le Minnesota , 

    poster  flyer Poster Ad | Minnesota Daily | October 10, 1969 Ad | The Troy Record | date unknown

    pour arriver finalement au Texas, à Dallas plus précisément du 14 au 19 Octobre 1969 à l' End of Cole Avenue.

    Poster, End of Cole Ave, Oct. 14-19, 1969

    Là deux concerts importants ont été donnés: celui du 18 Octobre (date identifiée avec sûreté parce que Lou Reed y évoque un match de football américain ) et celui du 19 octobre qui fera l'objet du prochain post.

    Attardons-nous sur le concert du 18 octobre, presque entièrement restitué sur le bootleg nommé "The First Night".

    La Saga du Velvet - épisode 14 - 1969 Les Concerts - 3ème partie 

    La show-list est celle-ci:

    01 It's Just Too Much (3:02)

    02 Waiting For The Man (5:15)

    03 I Can't Stand It (7:18)

    04 I'm Set Free (4:53)

    05 Beginning To See The Light (5:40)

    06 Ocean (6:09)

    07 Venus In Furs (5:02)

    08 What Goes On (5:39)

    09 Heroin (7:42)

    10 I'll Be Your Mirror (2:39)

    11 Femme Fatale (2:58)

    12 Pale Blue Eyes (6:11)

    13 Candy Says (5:29)

    14 Jesus (3:32)

    15 The Story Of My Life (2:02)

    16 I Found A Reason (2:42)

    17 Sunday Morning (2:52)

    18 After Hours (2:34)

    19 Sister Ray (17:47) 

    Sources: The First Night CD (1-18), Live At End Cole Ave 2CD (19)

    Il se répartit sur deux cd. Pour les écouter, ce n'est pas loin....Cd2 - Disc 1 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 mp3  

    Cd2 - Disc 1 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 Partie 1 Flac 

     Cd2 - Disc 1 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 Partie 2 Flac

    Cd2 - Disc 2 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 mp3

     

    Cd2 - Disc 2 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 Partie 1 Flac

    Cd2 - Disc 2 - End of Cole Avenue Dallas - 18 Octobre 1969 Partie 2 Flac 

    La Saga du Velvet - épisode 14 - 1969 Les Concerts - 3ème partie 

    La suite - le concert du 19 octobre - au prochain numéro...

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Face B du 45t dont je parlais la semaine dernière "Oh! Sweet Nuthin'" étonne par sa longueur - 7 mn et une vingtaine de secondes - longueur inédite pour un single.

    Side by Side 85: Oh! Sweet Nuthin' - The Velvet Underground/The Black Crowes

     

    C'est la version de "Fully Loaded Edition" que je vous propose ...

    Ce titre - un des moins connus du Velvet - a peu été repris mais par des connaisseurs souvent en live, comme Yo La Tengo , Phish, Hollis Brown , Yarn, The Wash et - oh surprise - par un groupe plus stonien que velvetien - The Black Crowes.

    J'ai donc ci-dessous une longue version live de bonne qualité et d'une durée de plus de 9 minutes.

    Comme vous le constatez "Oh Sweet Nuthin'" se prête facilement à la reprise...

    Pour les deux versions, ce n'est pas loin.....Doux rien...

    That's all folks! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Live: Little Steven and the Disciples of Soul - El Mocambo Toronto - 10 février 1982

    Comme promis à Hugo Spanky, un live du fidèle lieutenant du Boss à la suite de sa première escapade solo pleine de soul , j'ai nommé l'album largement sous-estimé "Men without women" que j'avais partagé sur mon ancien blog.

    Extrait: Forever  

    Comme vous le constatez , le son est très correct et le show bien enlevé!

    Extrait: I don't want to go home 

    La liste des titres:

    1. Lyin' In A Bed Of Fire

    2. Save Me

    3. Inside Of Me

    4. Forever

    5. Take It Inside

    6. Men Without Women

    7. Under The Gun

    8. Caravan

    9. Until The Good Is Gone

    10. Angel Eyes

    11. I Play The Fool 

    12. I Don't Want To Go Home

    Live: Little Steven and the Disciples of Soul - El Mocambo Toronto - 10 février 1982 

    ça roule, ça pulse, ça tangue ! Bref, si ça vous dit, ce n'est pas loin...Petit mais costaud!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Mémoire de vinyl: Eyeless in Gaza - Caught in Flux (1981) 

    Tout est drôle aujourd'hui! Non pas au sens d'amusant mais plutôt de bizarre....

    Tout d'abord parlons de l'objet: un album vinyl au complet et , dans une autre pochette, un EP de cinq titres....

    Bizarre aussi les deux auteurs de ce disque : créé en 1980 autour de trois membres  Elizabeth S. , Martyn Bates et Peter Becker le groupe devient vite un duo autour de deux hommes. Martyn Bates a commencé une carrière solo en 1987 pour reformer le groupe en 1993 mais il faut bien dire qu"Eyeless in Gaza ne fait pas (l'a-t-il jamais fait?) la une des magazines...

    Mais revenons au disque: une fois n'est pas coutume, je vais m'effacer devant deux critiques trouvées sur le net qui en parlent mieux que moi....

    Mémoire de vinyl: Eyeless in Gaza - Caught in Flux (1981) 

    La première a été publiée en 2010 dans Télérama par François Gorin:

    "Joy Division, comme chacun le sait aujourd'hui, passait aux Bains-Douches le 18 décembre 1979. Retenu pour quelque motif obscur, je m'y suis pointé avec un léger retard de trois ans, le 2 décembre 1982. Et là j'ai vu Eyeless in Gaza. Deux types, Martyn Bates et Peter Becker. Le premier inventait le muezzin new wave, le second profanait un orgue d'église. La salle est petite, je ne suis plus très sûr qu'elle était pleine. C'était un moment magnifique, dont peu de monde se réclame aujourd'hui. En perdant son chanteur, Joy Division a gagné un culte hyperbolique, des tee-shirts, des films, un nouveau groupe (New Order), et mille autres influencés par son groove unique (oui j'ai bien écritgroove). Combien d'émules pour Eyeless in Gaza ? Euh… Mais qu'on menace de me piquer mon exemplaire de Caught in flux et je hurle à la lune, voire je suis prêt à céder en échange Unknown Pleasures et Closer (et Still en prime, allez). C'est dingue et c'est ainsi.

     

    Rien que la pochette me scotche à chaque fois. Sur la photo en noir et blanc d'un certain Wolf, une jeune femme de dos (ma mère ?) retient en lui crispant le bras un enfant blond, de dos lui aussi ; il y a deux autres enfants ; au fond, face à eux, une cascade, la nature sauvage. Personne ne s'est jamais amusé à analyser cette image et tant mieux. Passé le vertigineux sésame, deux galettes. Une seule me chamboule vraiment, celle à 5 titres. Et parmi eux, Still Air et Keynote Inertia, deux morceaux presque jumeaux. Dans le premier, Bates paraît le chercher, l'air. Chaque fois, il prend son élan, jette sa voix, elle reste ainsi suspendue, en-dessous il n'y a que le filet d'un orgue hérissé (hérétique ?). Je n'avais jamais rien entendu de tel. Et rien de tel depuis. Ce souffle court et dévastateur. En cherchant les traces d'Eyeless in Gaza sur le Net, j'ai lu quelque part un « chant éthéré ». Ethéré, tu parles : il crie, se débat. Il veut vivre, peut-être pas sous le feu de l'attention générale "

    Vous pouvez lire la deuxième ici : Eyeless in Gaza - Rythmes Croisés

    Vous comprendrez, avoir lu ces deux articles, qu'il est assez vain de définir la musique d'Eyeless in Gaza: il faut l'écouter pour comprendre....

    Mémoire de vinyl: Eyeless in Gaza - Caught in Flux (1981)

    C'est ce que je vous conseille de faire ici.....Eyeless in Gaza

    That's all folks! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    7 commentaires
  • My Daughter's Choice # 11: Jake Bugg - S/T (2012)

    M'étonne pas que ma fille ait choix ce choix car le morveux a du talent! Et ,qui plus est, il a mis tout le monde d'accord avec la sortie de ce premier album en 2012 puis avec le second "Shangri-la" en 2013!

    Bayon a écrit que Jake Bugg n'invente strictement rien mais réinvente bien: c'est une affirmation qui va bien avec les débuts fulgurants de ce jeune artiste et qui résume très bien la situation.

    Le morceau-repère aujourd'hui: 

    Mais évidemment, tout l'album mérite d'être écouté attentivement car c'est foutrement bon!

    Les titres:

    Lightning Bolt 

    Two Fingers 

    Taste It 

    Seen It All 

    Simple As This 

    Country Song 

    Broken 

    Trouble Town 

    Ballad Of Mr.Jones 

    Slide 

    Someone Told Me 

    Note To Self 

    Someplace  

    Fire

    My Daughter's Choice # 11: Jake Bugg - S/T (2012)

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin.....Sacré morveux!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mais si, mais si, vous avez sûrement déjà entendu ce single qui avait cartonné à sa sortie!

    Les SINGLéS # 104: The Bangles - Walk like an Egyptian (1986) 

    "Walk like an egyptian" est le troisième single issu de l'album de ce girl band "Different light".

     

    En réalité, cette chanson a été enregistrée par Lene Lovitch mais n'est jamais sortie car celle-ci a pris une année sabbatique pour élever ses enfants.... L'auteur Liam Sternberg écrivit cette chanson après avoir vu des personnes perdre l'équilibre sur un ferry. Il pensa alors à des bas-reliefs égyptiens...!!!

    Le groupe a récupéré cette chanson qui devait être chantée tour à tour par les membres du groupe. Malheureusement, la batteuse Debbi Peterson fut reléguée aux "backing vocals" ce qui créa des tensions dans le groupe. 

    Dans tous les cas, le single a bien marché et a atteint la tête des charts un peu partout. La vidéo a elle aussi été récompensée aux MTV Video Music Awards.

    La Face B  "Angels don't fall in love" est une chanson gentillette qui ne changera rien à l'histoire...

    On retiendra surtout la carrière en solo de Susanna Hoffs , la leader du groupe , qui quittera les Bangles en 1989 pour une carrière solo et enregistrera avec Matthew Sweet la série des "Under the covers".

    Les SINGLéS # 104: The Bangles - Walk like an Egyptian (1986)

    Pour réentendre le single, presque trente ans après, ce n'est pas loin..... Marche comme un égyptien

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Reprenons donc la suite des événements au BTP de Boston le 15 mars 1969....

    La totalité de ce concert est incluse dans un fameux bootleg "The Legendary Guitar Amp Tape". Fameux parce qu'il est particulier. Ne vous attendez pas à des vocaux cristallins: un fan avait branché son magnéto sur l'ampli de Lou Reed. Donc, on entend essentiellement la guitare de Lou et, croyez-moi, cela vaut son pesant de cacahuètes! On mesure alors le grand guitariste qu'était Lou Reed...

    Extrait: Jesus 

    La Saga du Velvet - épisode 13 - 1969 Les concerts - 2ème partie 

    Les titres:

    Cd 1

    15 mars 1969 - Boston Tea Party

    01 I Can't Stand It (5:49)

    02 Candy Says (4:25)

    03 Waiting For The Man (7:02)

    04 Ferryboat Bill (4:34)

    05 I'm Set Free (4:49)

    06 What Goes On (7:37)

    07 White Light/White Heat (7:33)

    08 Beginning To See The Light (5:28)

    09 Jesus (3:28)

    10 Heroin (8:22)/Sister Ray (26:02) 

    Source: 1 à 10: The Legendary Guitar Amp Tape

    cd1- 15 mars 1969 mp3   cd1- 15 mars 1969 Partie 1 Flac   cd1- 15 mars 1969 Partie 2 Flac  cd1- 15 mars 1969 Partie 3 Flac

    On se retrouve ensuite le 11 mai 1969 à St Louis, Missouri...

    Flyer/Poster

    On doit la version enchaînée de "Sister Ray/Foggy Notion" à Robert Quine , grand fan du groupe...

    Après être repassé par Boston,

    ad

    le groupe se produit au Canada, plus précisément à Toronto le 21 juin 1969.

    Poster 

    Seul souvenir de ce concert , une version live d'Heroin...

    Ce deux moments sont rassemblés sur le Cd 2 ci-dessous:

    La Saga du Velvet - épisode 13 - 1969 Les concerts - 2ème partie 

    cd2:

    11 mai 1969 - St Louis - Missouri et 21 juin 1969 Toronto Canada 

    01 Sister ray/Foggy Notion - 11 mai 1969 - St Louis

    02 Heroin - 21 juin 1969 - Toronto

    Sources: 01 The Quine Tapes disc 3 02 inconnue 

    cd2 - 11 mai et 21 juin 1969 Flac  cd2 - 11 mai et 21 juin 1969 mp3

    La Saga du Velvet - épisode 13 - 1969 Les concerts - 2ème partie

    Retour au BTP le 11 juillet 1969 pour un enregistrement effectué par le Professor que l'on retrouve sur le volume 4 des Professor Tapes.

    La Saga du Velvet - épisode 13 - 1969 Les concerts - 2ème partie

    Les titres:

    cd3:

    "The Professor Tapes - Volume Four"

    Boston Tea Party

    July 11, 1969 

    01. Waiting For The Man (9:27)

    02. Jesus (3:59)

    03. Run Run Run (16:14)

    04. I'm Set Free (6:24)

    05. White Light/White Heat (7:15)

    06. Candy Says (5:06)

    07. Pale Blue Eyes (7:47)

    08. Beginning To See The Light (8:51) 

    09. Sister Ray/Murder Mystery (22:28)

    cd3 - Professor Tapes Vol. 4 ~ 69-07-11 BTP mp3 Partie 1  

    cd3 - Professor Tapes Vol. 4 ~ 69-07-11 BTP mp3 Partie 2

    cd3 - Professor Tapes Vol. 4 ~ 69-07-11 BTP Partie 1 Flac 

    cd3 - Professor Tapes Vol. 4 ~ 69-07-11 BTP Partie 2 Flac

    cd3 - Professor Tapes Vol. 4 ~ 69-07-11 BTP Partie 3 Flac 

    La Saga du Velvet - épisode 13 - 1969 Les concerts - 2ème partie 

    Bon , c'est pas mal pour un lundi! On se retrouve, la prochaine fois, au Hilltop Festival le 2 août 1969....

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires