• Frenchy But Chic # 58 : Kat Onoma - Stock Phrases (1989) 

    Peut-être pas le meilleur album de Kat Onoma - certains lui préfèrent "Billy the Kid" , d'autres "Far from the picture" mais c'est celui que je présente aujourd'hui. Je reviendrai peut-être un jour sur ces albums qui sait?

    Ce serait mentir que de dire que je suis un grand connaisseur de ce groupe que j'ai croisé souvent mais sur lequel je ne suis jamais vraiment arrêté et sans doute à tort. Je suis en revanche conquis par les reprises du Velvet faites par Rodolphe Burger et présentées il y a peu.

    Alors, quand on ne sait pas, le mieux c'est de laisser parler les passionnés et, en l'occurrence, une chronique piquée ici qui me plaît beaucoup! La voici in extenso (pour dire comme EM) ..

    Stock Phrases, ce que j'ai pu écouter cet album à sa sortie ! C'était en 1990, j'étais plein d'illusions, d'acné, et je rentrai à la fac. Je me souviens des amphis crados, des salles de TD bondées, de couloirs aux murs de béton recouverts d'affiches en deux couleurs maxi annonçant les concerts ou les soirées à venir, des grappes de petites annonces qui allaient du franchement sordide au plus invraisemblable, et puis les mots d'ordre des syndicats étudiants placardés en rouge, ou les pages de fanzines collées, déchirées, recollées, puis déchirées à nouveau, etc. Bref, l'environnement parfait pour découvrir Kat Onoma, son univers bancal et obsédant, ses guitares et sa trompette qui pique, et surtout la voix de Rodolphe Burger, reconnaissable entre toutes. Bien sûr dans l'autoradio, même à fond, l'effet Stock Phrases n'était pas le même que "Welcome in the Jungle" de Guns N' Roses, et personne ne se retournait pour me voir garer ma Samba Sympa dans le parking de la fac. Il manquait les explosions tonitruantes et les gros sons de guitares hurlant à pleins décibels. Et Burger, c'est pas Axl Rose non plus, ils jouent pas dans la même catégorie ces deux-là. Mais de tout ça je m'en foutais. J'étais plutôt du genre introverti et la musique de Kat Onoma me convenait très bien ; pas de refrain à beugler avec 30.000 types sentant la sueur et la bière dans des stades de foot, des patinoires ou des boîtes portant des noms de missile ; pas de riffs non plus, taillés exprès pour arriver sur scène en dragster. Ce disque, c'était un concept beaucoup plus subtil qui faisait découvrir à l'impétrant que j'étais le Velvet, Lou Reed, Iggy Pop et Nick Cave. En plus, avec la réputation d'intellos que le groupe se traînait – on racontait que c'étaient d'anciens profs de philo reconvertis dans le rock et que leur nom devait signifier un vague truc en grec ancien – je pouvais me la péter auprès des bêcheuses des premiers rangs de l'amphi de lettres, puisque celles des derniers rangs, elles étaient réservées aux sosies de Slash et autres mini-Robert Plant sur le retour. Faut dire aussi qu'ils avaient vachement la classe, Kat Onoma. Grâce à eux, j'ai appris qu'on pouvait tout à fait être crédible dans le domaine du rock sans forcément devoir porter perfecto, gants noirs et chapeau ridicule, ni sauter sur une chaise en boxer Dim blanc avec un bandana sur la tête. Et cela sans faire de vous pour autant un blaireau à la Duran Duran. Bref, Kat Onoma c'était vraiment bien, et quand je vois le succès des National aujourd'hui, je me dis que ces gars-là étaient des avant-gardistes !
    Aujourd'hui, presque un quart de siècle plus tard, en réécoutant Stock Phrases, c'est encore que du plaisir. Le son n'a pas pris une ride, c'est toujours aussi clair, et certains morceaux comme "The Animals", "Lady M" ou "The Landscape" sont toujours percutants. En plus, depuis le temps, j'ai appris à faire attention aux textes, et là pareil, Kat Onoma tient vraiment la route. Des esthètes vous dis-je...       
    Adishatz

    C'est tellement bien écrit!

    Les titres:

    1 The Animals 5:47

    2 Private Eye 3:48

    3 Lady M. 6:00

    4 Lifeguard's Ditty 3:29

    5 A Wind That Hungers 4:08

    6 The Landscape 4:00

    7 Four Color Game 3:19

    8 Ashbox 4:27

    9 Worst Friend 2:39

    10 Come On Everybody 3:47

    11 Be Bop A Lula 3:17

     

    12 Cupid 3:51

    Frenchy But Chic # 58 : Kat Onoma - Stock Phrases (1989) 

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....Stock de phrases

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Choix des Lecteurs # 103 : The Auteurs - Brighton Zap Club - 8 Septembre 1994

    Voilà un groupe dont on trouve peu souvent voire rarement des enregistrements live...alors profitez-en bien!

    Les titres:

    New french girlfriend 

    Chinese bakery 

    Light aircraft on fire 

    Showgirl 

    Everything you say will destroy you 

    Lenny valentino 

    Modern history  

    Early years 

    Le Choix des Lecteurs # 103 : The Auteurs - Brighton Zap Club - 8 Septembre 1994

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....Les Auteurs

    Mais ce n'est pas fini! à vous!!

    Beck - In the grave - Ferrara Italie - 27 Juillet 2000

    Beirut - Black Session - Paris - 26 novembre 2007

    Andrew Bird - KCRW FM - 17 Avril 2012

    That's all folks! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Chefs d'oeuvre oubliés # 46: Harmonia - Musik von Harmonia (1974)

    Non, non! Je ne suis pas devenu comme ça, d'un coup de baguette magique représentant en produits d'entretien. Il s'agit bel et bien d'une pochette de disque issue de la fusion de deux musiciens teutons du groupe Cluster - Hans-Roedelius et Dieter Moebius (pas celui de Blueberry qui est bien français!) et du guitariste de Neu! Michael Rother pour deux albums et plus...avec la collaboration de Brian Eno (mais plus tard).

    Cet album pose les fondations de ce qu'on appellera la "Kosmische musik" en référence à la musique cosmique de Neu! justement.

    L'alliage des musiciens des deux groupes Neu! et Cluster provoque une réaction chimique inflammable paraît-il... 

    Je ne suis pas personnellement très attiré par ce genre de musique mais je veux bien faire l'expérience avec vous d'autant que le genre était novateur et qu'il l'est encore aujourd'hui!

    Les titres:

    1 Watussi 5:55

    2 Sehr Kosmisch 10:50

    3 Sonnenschein 3:50 

    4 Dino 3:30

    5 Ohrwurm 5:05

    6 Ahoi! 5:00

    7 Veterano 3:55

    8 Hausmusik 4:30 

    Chefs d'oeuvre oubliés # 46: Harmonia - Musik von Harmonia (1974) 

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....Kosmische musik

    That's all folks! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Live : Arcade Fire - Capitol Studios FM - LA - 28 octobre 2013 

    Un très bon live, comme sait le faire Arcade Fire , période "Reflektor". Le son est excellent , pas d'hésitation!

    Les titres:

    01. Intro 1:11 

    02. Reflektor 7:01 

    03. Flashbulb Eyes 3:43 

    04. Afterlife 5:26 

    05. Supersymmetry 5:49 

    06. It’s Never Over (Oh Orpheus) 7:44 

    07. We Exist 5:47 

    08. You Already Know 4:11 

    09. Normal Person 4:38 

    10. Here Comes The Night Time 7:34  

    11. Sprawl II (Mountains Beyond Mountains) 7:07 

    Live : Arcade Fire - Capitol Studios FM - LA - 28 octobre 2013 

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....Feu!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Cover me # 78 : Jim James - Tribute to 2 (2017)  

    Jim James a l'air de se friser les moustache à force de faire des reprises. Le leader de My Morning Jacket avait déjà donné dans le genre en reprenant précédemment des titres de George Harrison sur un EP en 2009. Là, il élargit le répertoire de ses reprises aux Beach Boys, Dylan, Sonny and Cher, ELP etc....

    J'ai, rapidement il est vrai, écouté ces titres et je fais confiance au talent de Jim James pour réinventer quelque peu certains titres. Mais il n'en demeure pas moins que l'exercice a ses limites...

    Les titres:

    I Just Wasn’t Made For These Times (The Beach Boys)

    Baby Don’t Go (Sonny & Cher)

    Wild Honey (Dianne Izzo)

    Midnight, the Stars and You (Ray Noble & Al Bowlly)

    Crying in the Chapel (Elvis Presley)

    Funny How Time Slips Away (Willie Nelson)

    Love Is The Sweetest Thing (Ray Noble & Al Bowlly)

    I’ll Be Your Baby Tonight (Bob Dylan)

    Lucky Man (Emerson, Lake & Palmer)

    The World is Falling Down (Abbey Lincoln)

    Blue Skies (Irving Berlin) 

    Cover me # 78 : Jim James - Tribute to 2 (2017)  

    Pour écouter cet album, ce n'est pas loin.....Tributes

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les choix d'un artiste sont parfois curieux... Karl Blau est peu connu en France malgré une carrière déjà commencée aux USA en 1997!

    Autant j'avais apprécié son album de reprises country (celui qui l'a fait connaître en France) sorti en 2016 nommé "Introducing Karl Blau..." où il ajoutait un supplément d'âme à des chansons déjà très connues, 

    Résultat de recherche d'images pour "introducing Karl Blau"autant je trouve son dernier album - Out Her Space - raté! Je l'ai écouté, bien écouté et la sauce ne prend pas. Il a voulu sortir de son registre habituel mais là ça sonne curieusement faux comme pour ce dub ridicule...

    Dub the war away 

    Certes tout n'est pas à jeter mais je suis très très déçu!

    Les titres:

    1 Slow Children 4:21

    2 Poor The War Away 4:54

    3 Beckon 6:18

    4 Valley Of Sadness 4:41

    5 Blue As My Name 3:35

    6 I’ve Got The Sounds (Like You’ve Got The Blues) 5:34

    7 Where Ya Goin’ Papa? 8:45 

    8 Dub The War Away 2:45

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....Raté?

    Alors, pour me consoler, j'ai réécouté son live du Tonder Festival au Danemark le 27 août 2017. Certes, le son n'est pas extraordinaire mais cela vaut largement l'écoute de son dernier opus.

    Un ratage et un rattrapage ! Karl Blau - Out Her Space (2017) et live at Tonder Festival Danemark

    Les titres:

    01. Intro

    02. If I Needed You (Townes Van Zandt)

    03. Homecoming (Tom T. Hall)

    04. That's How I Got to Memphis (Tom T. Hall)

    05. Woman (Sensuous Woman) (Don Gibson)

    06. No regrets (Tom Rush)

    07. Slow Children

    08. Falling Rain (Link Wray)

    09. Slightly Salted (Pounding Serfs)

    10. Rolling like the Tide (The Few)

    11. Dreaming My Dreams (Waylon Jennings)

    12. 2 Becomes 1

    13. Let the World Go By (Laying martin Jr.)

    14. To Love Somebody (Bee Gees)

    15. Take You for Granted (Bret Lunsford /D+)

    16. Into the Nada 

    17. Outro

    Pour écouter ce live, ce n'est pas loin....Covers live

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Frenchy But Chic # 57: Kas Product- try Out (1982 édition 2012) 

    Là encore j'ai bénéficié de l'aide de Dado parce que, je l'avoue, je n'ai aucun album de Kas Product. Je connaissais celui-là par sa pochette qui ne laisse pas indifférent mais j'avoue que le contenu sonore ne m'avait jamais été révélé ou si peu...

    J'ai donc essayé de réparer cet "oubli" et ... et bien... je ne suis pas emballé par le contenu sonore. Mais comme les goûts et les couleurs sont très personnels, je ne pouvais condamner à l'oubli ce groupe qui a quand même marqué les années 80. c'est pourquoi je vous dirige par ce lien vers une critique plus élogieuse que je ne saurais faire moi-même.

    Les titres:

    1 One Of The Kind 3:29

    2 Man Of Time 3:23

    3 No Shame 3:18

    4 Countdown 3:26

    5 Never Come Back 3:19

    6 Underground Movie 3:38

    7 So Young But So Cold 3:01

    8 Digging In A Hole 3:07

    9 Sober 4:31

    10 Breakloose 3:00

    11 Pussy X 3:27

    Bonus Tracks

    12 Mind 2:45

    13 Seven 3:55

    14 Black And Noir 1:52

    15 In Need 3:13

    16 Malena 2:45 

    17 Doctor Insane 0:26

    Frenchy But Chic # 57: Kas Product - Try Out (1982 édition 2012)

    Pour écouter le meilleur (?) album de Kas Product, ce n'est pas loin....Essaie encore!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Le choix des lecteurs # 102 : Joseph Arthur with Reni Lane - NYC - 22 février 2014

    Souvenez-vous il y a trois ans peu de temps après la mort de Lou Reed, l'hommage rendu par Joseph Arthur avec son album de reprises "Lou".

    Résultat de recherche d'images pour "joseph arthur lou"

    Là, il s'agit d'un live qui est de février 2014 et que je vous laisse déguster...

    Les titres:

    Le choix des lecteurs # 102 : Joseph Arthur with Reni Lane - NYC - 22 février 2014

    Des extraits? Non! Tout est là ci-dessous:

    Pour l'audio, ce n'est pas loin...Lou's not dead!

    Mais ce n'est fini car c'est à vous....

    The Beatles - The alternative Rubber Soul sessions (lire  ici )

    Band of Horses - KCRW FM + Rai radio 2 - 15/10/2012 et 12/09/2012

    Jeff Beck/Rod Stewart/Ron Wood - BBC compilation Mars 1967/

    Septembre 1968

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Chefs d'oeuvre oubliés # 45: Gary Higgins - Red Hash (1973) 

    Mais non! ce barbu chevelu n'a rien à voir avec le Higgins de "Magnum"! Il est l'auteur - Gary Higgins - de cet unique album qui a subi le syndrome "Sixto Rodriguez" grâce à la reprise de son "Thicker than a smokey" par le groupe Six Organs of Admittance nouvelle figure de proue du free folk US.

    Voici la version originale:

     

    Ce disque tout auréolé donc de sa légende refit surface en 2005 chez Drag City avec l'autorisation d'Higgins. Il faut dire que sa conception réalisée entre les séjours en prison de son auteur pour refus de participation à la guerre du Vietnam a contribué à construire le mythe. Ce disque a circulé entre les mains de Devendra Banhart, Will Oldham et autres Animal Collective ce qui a sans doute contribué à renforcer sa crédibilité.

    Il a fallu à peine 40 heures - toujours d'après la légende - pour enregistrer ce disque pastoral avec quelques musiciens de fortune. On y ressent des influences multiples - Nick Drake , George Harrisson et David Crosby - paraît-il, je vous laisse voir ou plutôt entendre....

    Les titres:

    1 Thicker Than A Smokey 

    2 It Didn't Take Too Long 

    3 Windy Child 

    4 Telegraph Towers 

    5 I Can't Sleep At Night 

    6 Cuckoo 

    7 I Pick Notes From The Sky 

    8 Stable The Spuds 

    9 Down On The Farm 

    10 Unable To Fly 

    11 Looking For June 

    -- bonus tracks

    12 Don't Ya Know  

    13 Last Great Sperm Whale

    Chefs d'oeuvre oubliés # 45: Gary Higgins - Red Hash (1973) 

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin....  Gary H

    That's all folks! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Live : Alabama Shakes - Weekender Festival Allemagne - 6 novembre 2015

    Croyez-moi ce groupe est extraordinaire dans son genre et c'est sans doute grâce à sa chanteuse guitariste Brittany Howard qui a une présence incroyable sur scène.

    C'est d'ailleurs tellement bon que j'ai acheté sans hésitation leurs deux premiers cd. Je pense "in fine" (comme dirait Jupiter) que leur meilleur album est encore à venir...

    Là c'est un live de 2015 et je vous laisse le savourer...

    Les titres:

    01 Don't wanna fight

    02 Dunes

    03 It ain't the same

    04 Guess Who

    05 Miss you

    06 The Greatest

    07 Shoegaze

    08 You ain't alone

    09 Always right

    10 On your way

    11 Future People 

    12 Gimme all your love/Band intro

    Live : Alabama Shakes - Weekender Festival Allemagne - 6 novembre 2015 

    Pour écouter ce live, ce n'est pas loin.....Shake shake shake!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires