• 6 Jours avec ...Elliott Murphy - Partie 1 - Période 1973/1990 : Party Girls, Broken Poets (1984)

    6 Jours avec ...Elliott Murphy -  Partie 1 - Période 1973/1990 : Party Girls, Broken Poets (1984) 

    Avant d'enregistrer ce très bel album (encore un!), Elliott toujours à New York, se dégote un tout petit studio à Gramercy Park où le critique du LA Times , Robert Hilburn, lui rend visite très choqué par l'étroitesse du lieu. L'ami Bruce Springsteen lui rend aussi visite et l'emmène illico manger dans un restau mexicain!

    Les temps sont durs, et après la tournée européenne, Elliott travaille pour un cabinet d'avocats et rassemble un groupe composé de Ernie Brooks, Tony Machine en alternance avec Jesse Chamberlain, Richard Sohl et Peter Gordon pour enregistrer "Murph the surf" sur lequel je reviendrai plus tard si tel est votre désir...

    6 Jours avec ...Elliott Murphy -  Partie 1 - Période 1973/1990 : Party Girls, Broken Poets (1984) 

     Deux ans plus tard, la même équipe enregistre "Party Girls, Broken Poets" au Battery Sound quand elle ne va pas traîner dans un bar topless à côté du studio bondé de courtiers de Wall Street.

    L'album, marqué par le son des années 80, contient de petites perles dont la chanson éponyme et la très dylanienne "Three complete american novels". On peut leur préférer "Winners, Losers, Beggars, Choosers" portée par une guitare acoustique. Des invités viennent se greffer à l'album: Brian Ricthie des Violent Femmes et David Johansen ex-New York Dolls qui chante et joue de l'harmonica sur "Blues responsability".  

    L'album à peine sorti, Elliott est invité au festival de Montreux , sympathise avec le fondateur du festival Claude Nobs qui , grâce à ses relations avec Ahmet Ertegun fera distribuer l'album en Europe par WEA.

    Les titres:

    1 Three Complete American Novels 3:14

    2 Winners, Losers, Beggars, Choosers 4:30

    3 Doctor Calabash 3:52

    4 Blues Responsibility 4:06

    5 Saving Time 4:29

    6 Party Girls And Broken Poets 5:01

    7 Like A Rocket 2:45

    8 Last Call 4:46

    9 Something New 4:21

    10 The Streets Of New York 4:07

    11 In A Minute 3:16 

    12 Everybody Knows (Niagara Falls) 5:23

    6 Jours avec ...Elliott Murphy -  Partie 1 - Période 1973/1990 : Party Girls, Broken Poets (1984)

    Pour écouter cet album, ce n'est pas loin....Gramercy park

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Mars à 12:14
    Francky01

    En lisant ta passionnante saga sur "Elliott Murphy", je me rend compte à quel point sa vie et sa carrière artistique ne fût pas un long fleuve tranquille. C'est dingue qu'un artiste aussi talentueux, ayant connu une certaine gloire à ses débuts, dû ensuite naviguer dans des eaux aussi tumultueuses, poète maudits - Rimbaud des temps modernes !!

    Depuis deux jours, je découvre avec un immense plaisir les disques de Murphy que tu nous proposes. De son formidable second LP "Lost Generation" au plus dylanien "Party Girls, Broken Poets", malgré 10 années d'écart, une même constante : la qualité, l'immense virtuosité mélodique, instrumentale et d'écriture...j'aime beaucoup sa façon de marier Rock, Blues, Soft-rock, Folk et Pop dans un style très personnel. Et sur chaque album, quelle brochettes de noms prestigieux !!

    Merci encore

    A +

    2
    Syl
    Jeudi 14 Mars à 12:50

    Oui, superbe série. Si tu as Murph the surf, ce sera avec plaisir, Merci à toi.

      • Jeudi 14 Mars à 12:59

        @ Syl: après-demain je vous proposerai le choix entre des albums que je n'ai pas partagés. "Murph the surf" en fait partie. Alors, oui je l'ai! 

    3
    Jeudi 14 Mars à 13:16
    Francky01

    euh...Fracas, petite demande perso : pourrais-tu, via dropbox, m'envoyer le dernier Cat Power "Wanderer" ?? Je suis trop vert, mon fichier a un bug sur mon titre préféré du disque "In Your Face" (qui ne passe plus du tout !!).

    Merci d'avance !!!

      • Jeudi 14 Mars à 18:09

        Francky, je ne sais pas si tu es inscrit à ma Dropbox... Je t'envoie le lien par mail. 

      • Fracas64
        Jeudi 14 Mars à 21:40
        Tu l'as reçu ?
    4
    dado
    Jeudi 14 Mars à 20:34

    Un régal cette biographie feuilletonesque sur E. Murphy.

    Artiste que je connaissais sans plus... jusqu'au jour où je me suis attardé à l'album "Live Hot Point" car le mythique guitariste ***Chris Spedding*** l'accompagne.

    Depuis j'ai approfondi mon intérêt à son folk-rock baroque et littéraire. J'aime l'album "Selling The Gold" avec son vieux pote Bruce S. sur un titre et mon préféré reste "Soul Surfing".

    Toutefois, j'avoue avoir plus de préférence à l'égard de ses prestations scéniques (un régal de sincérité) plutôt que ses "galettes", une aubaine car il passe souvent du côté de Mont-de-Marsan.

    Toute ma gratitude Fracas64 pour toutes ces Murphytudes.

    5
    Fracas64
    Jeudi 14 Mars à 21:39
    Dado tu vas trop vite ! Tu es déjà passé à la deuxième partie !!! Et le live Hot Point ce sera samedi...
    6
    mimercier
    Vendredi 15 Mars à 08:15

    le hot point c est à Lausanne, j y étais et ce soir en live Elliott est à Paris.

    Il y a aussi 2 live avec Calvin Russel..

      • Vendredi 15 Mars à 12:56

        Oui. il y a deux live avec Calvin Russell et je les ai proposés sur ce blog...

    7
    Audrey
    Vendredi 15 Mars à 11:40

    Je redécouvre l'artiste. Je suis surprise par le chant, on a l'impression parfois d'entendre celle de Bowie des débuts des 70's (mais qui monterait moins haut dans les aigus).

      • Vendredi 15 Mars à 12:58

        Audrey, ta remarque est judicieuse. Mais je rejoins Dado: Elliott est encore meilleur sur scène que sur disque.

    8
    Samedi 16 Mars à 12:25
    Francky01

    Oui, j'ai bien reçu le dernier Cat Power. Je viens de t'envoyer un mail....merci encore...pour ça...et pour tout !!!

    A +

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :