• Chefs d'oeuvre oubliés # 53 : The Beautiful Losers - Nobody knows the heaven (1976)

    Pour une fois, le titre de "perdants magnifiques" n'est pas tout à fait de circonstance puisque les deux acolytes - Jay Alanski et Christophe J. - ne sont pas tout à fait des inconnus.

    Le premier fera une carrière comme songwriter et producteur de la pop frenchy (but chic!) avce Lio, Jill Caplan, les Innocents et le le deuxième laissera un album nommé "Sons of Waterloo" et assez bien côté dans les années 80.

    Ils se sont rencontrés au lycée en 1974 quand ils admiraient T Rex et Bowie et Lou Reed. Ils bidouillèrent donc sur un 4 pistes en 4 jours de studio des chansons essentiellement acoustiques légèrement électrifiées faisant le lien entre Syd Barrett et la future musique lo-fi. Tiré à 400 exemplaires, salué par une bonne chronique dans le NME anglais, cet album sera heureusement réédité en 2010.

    Les titres:

    1 Welcome 

    2 Oxford 1825 

    3 Spanish Woman 

    4 You Are Free 

    5 Nobody Knows The Heaven 

    6 Rendez-vous 

    7 I Wonder Why You Cry Today 

    8 All Is Gone 

    9 Like An Old General 

    10 African Queen 

    11 Something To Do 

    12 The Shining Car 

    13 Suicide/inside Out 

    14 All Is Going So Slow 

    15 Yeah, Yeah, Yeah 

    16 There Is A Blow  

    17 Nobody Knows The Heaven

    Chefs d'oeuvre oubliés # 53 : The Beautiful Losers - Nobody knows the heaven (1976) 

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin...Perdants magnifiques ?

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    JJM
    Lundi 2 Avril à 16:04

    Merci beaucoup. Très content de pouvoir, grâce à toi, compléter ma collection de Christophe J. Je suis un très grand fan de "Sons of Waterloo" . A ce sujet, si quelqu'un pouvait en partager la version CD, ce serait très sympathique.

      • Lundi 2 Avril à 19:06

        Désolé JJM , je n'ai pas ce disque...

    2
    JJM
    Lundi 2 Avril à 21:06

    Ce n'est pas grave.Merci.Il semble être tout particulièrement rare en CD. Il semble y avoir des inédits par rapport au vinyl, c'est ce qui me tentait beaucoup. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :