• Chefs d'oeuvre oubliés # 56: Emmanuelle Parrenin - Maison rose (1977)

    Chefs d'oeuvre oubliés # 56: Emmanuelle Parrenin - Maison rose (1977) 

    A ce qu'il paraît, Emmanuelle Parrenin a fait la 1ère partie de Clash en pleine vague punk..."Maison rose" est son unique album (jusqu'à son retour en 2011). Cet album est en réalité un ovni sonore car même si l'on y trouve les instruments acoustiques traditionnels ;du folk français de l'époque (Malicorne?), ils y sont triturés comme nulle part ailleurs et plus en phase avec Fairport Convention ou vashti Bunyan qu'avec les français pré-cités.  

    Si une chanson de JC Vannier est d'une facture classique - "Plume blanche, plume noire" - le reste est beaucoup plus avant-gardiste avec des sonorités dissonantes. Le retour d'Emmanuelle Parrenin dans les années 2000 teint surtout à Cocorosie ou à Dominique A  . Moi, cela me fait penser à Joanna Newsom et, en toute honnêteté, je ne suis pas complètement fan...

    Les titres:

    1 Ce Matin A Frémontel... 2:45

    2 Plume Blanche, Plume Noire 3:01

    3 Liturgie 3:12

    4 Thibault Et L'Arbre D'Or 4:01

    5 Ritournelle 2:29

    6 L'Écharpe De Soie 1:56

    7 Topaze 6:40

    8 Belle Virginie 1:35

    9 Ballade Avec Neptune 3:02

    10 Maison Rose 2:34

    11 Après L'Ondée 3:03

    12      Voyage migrateur

    13 Le Rêve 1:42

    14      Déjà mal mariée (bonus track) 

    15      Les douze mois de l'année (bonus track)

    Chefs d'oeuvre oubliés # 56: Emmanuelle Parrenin - Maison rose (1977) 

    Pour l'écouter (en 192 , désolé je n'ai pas trouvé mieux) , ce n'est pas loin....Carton rose!

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jean-Paul
    Lundi 30 Avril à 18:24

    J’ai découvert ce disque à sa sortie grace à Jacques Vassal et sa rubrique « Les Fous du Folk » dans Rock & Folk. Il y avait d’autres groupes aussi intéressants : Alan Stivell et René Werner et Dan Ar Bras, Keris, La Bamboche, Melusine, Pierre de Grenoble et Malicorne (Gabriel Yacoub en solo après), La Chifonnie, Grand-Mère Funibus Folk, Ys… 

    Et dans Rock & Folk des années 70 toutes ces rubriques : Bricoles (par Philippe Paringaux), Rock Biz, Erudit Pop, Hamster Jovial et ses louveteaux (par Gotlib), Presse Livres et Bruits de l'ombre (par Paul Alessandrini)…

    Merci Fracas de faire connaitre Emmanuelle Parrenin.

    Et tous les autres posts que tu nous proposes.

     

      • Lundi 30 Avril à 19:27

        Et oui. J'ai été abonné à Rock and Folk à cette époque-là. j'en avais gardé quelques uns (les plus marquants) qui ont été ruinés par une inondation de ma cave...sniff!

    2
    zardoz
    Mardi 1er Mai à 08:53

    Gros niveau, perle rare du pop-folk français aventureux. Merci pour le cadeau.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :