• Foutraque et jouissif: Parkay Quarts (Parquet Courts) - Content Nausea (2014)

    Aujourd'hui, je vous présente un album de branleurs ....

    On pourrait croire que Parquet Courts a changé de nom pour cet album afin de donner libre cours à des divagations musicales et cela y ressemble. Mais non. Après le sauvage et bon "Sunbathing Animal" , deux membres seulement du groupe - Andrew Savage et Austin Brown - s'amusent comme des petits fous tandis que les autres vaquent à d'autres occupations. Et l'ombre du Velvet et de Pavement rôde autour de cette galette brûlante.

    Dès l'entame de l'album, paraît-il enregistré en deux semaine sur un magnéto quatre pistes, on comprend que ce disque va être différent:

    Everyday it starts

    Voilà, on est dans l'ambiance mais pas dans le n'importe quoi, mine de rien. Il y a une réelle cohérence à tout cela et le deuxième titre aux accents velvetien de l'album "White light white heat" nous met sur la voie.

    Content nausea  

    Un peu plus tard, "Slide machine" et "Pretty machines" nous ramènent encore plus au rock primaire qu'on aime avant de retrouver avec "Psycho Structures"les angoisses du demi-groupe.

    Je vous laisse découvrir le reste de l'album (ça c'est du teaser!) , mais , pour ma part, vous savez déjà tout le bien que je pense de la cover de "These boots" (cf Side by Side 66). Le dernier titre - "Uncast shadow of a southern myth" - est tout simplement parfait! Vous l'avez ci-dessous en live. 

    Parquet Courts est tout simplement en train de se construire une légende. pourvu que les petits cochons ne nous les mangent pas!

    Les titres:

    1 Everyday It Starts

    2 Content Nausea

    3 Urban Ease

    4 Slide Machine

    5 Kevlar Walls

    6 Pretty Machines

    7 Psycho Structures

    8 The Map

    9 These Boots

    10  Insufferable

    11 No Concept

    12 Uncast Shadow of a Southern Myth

    Pour écouter, ce n'est pas loin..... Pourquoi quartz

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Ness
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 13:59

    Bonjour, je vais donner mon vais qui ne reste que mon avis. On est la pour échanger, non ? Je n'aime pas car je trouve que ça manque de fun, de swing, d'idées. On dirait du mauvais Gang of Four. Du mauvais John Cooper Clarke (« Content nausea »). C'est déjà tellement entendu, y a aucune originalité, c'est scolaire et pas rigolo du tout. Mais tant mieux si d'autres apprécient.


     

    2
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 18:30

    Que ce ne soit pas très original, je suis d'accord.

    Cela dit, ça ne constitue pas une raison suffisante pour que je boude mon plaisir. J'aime beaucoup ce disque, plus que l'autre de Parquet Courts, d'ailleurs.

    3
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 22:50

    Je resterai sur l'introduction de fracas64 "un album de branleurs".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :