• Live: Timber Timbre - Bataclan - 21 Octobre 2014

    J'ai trouvé trace de ce concert sur un site de partage et j'ai penqé que ce serait bien de le partager avec vous.

    Live: Timber Timbre - Bataclan - 21 Octobre 2014 

    Il a été diffusé (et donc enregistré) sur FIP et est d'une qualité sonore excellente.

    Extrait: Bring me simple men 

    Le concert était en continu , donc je n'ai pas édité les commentaires pour ne pas briser cette continuité. J'ai dû néanmoins séparer les pistes pour les nommer. La liste des titres est donc (approximativement) celle-là:

    Disc 1:

    01 Grand Canyon

    02 Beat the drum slowly

    03 Bring me simple men

    04 Lonesome Hunter

    05 Until the night is over 

    06 Curtains 

    07 Black Water

    08 This Low Commotion

    09 Hot dreams

    10 The New Tomorrow  

    Disc 2:                             

    11 Magic Arrow

    12 Bad Ritual

    13 Woman

    14 Rappel - Run From Me

    15 I Get Low

    16 Creep on Creepin' On 

    17 Trouble Comes Knockin'  

    Il y a deux "disques" car le concert dure à peu près 90 minutes.

    Nouvel extrait: Bad Ritual 

    J'ai aussi trouvé sur le net un commentaire d'un spectateur (j'ai oublié son nom et je m'en excuse) alors je le retranscris ici:

    "Le camion de FIP a pris place Boulevard Voltaire. En effet, le concert de Timber Timbre est diffusé en live par la radio. Depuis 2009 et la signature sur l'excellent label Arts & Crafts, la carrière du groupe a pris une vraie dimension. Progressivement, la réputation a grandi en France, grâce au soutien de Telerama également. Après plusieurs premières parties et des salles plus intimistes, les Canadiens blindent le Bataclan. La tournée française les amène également vers Tourcoing, Nantes, Bordeaux et Rennes. Il faut bien avouer que Hot Dreams, Leur nouvel album publié cette année, est de très grande qualité. On retrouve la voix hantée de Taylor Kirk sur de mémorables mélodies coécrites avec Simon Trottier, créant une ambiance qui leur est propre. Dès les premières notes du concert, le public est plongé dans cet univers. Les lumières sont systématiquement dans leur dos créant un tableau intimiste très réussi. Taylor Kirk  tient d'abord la basse et la maltraite sévère. Son rythme booste Grand Canyon mais surtout Beat The Drum Slowly et l'excellent Bring Me Simple Men. Timide maladif, le leader du groupe commence à de moins en moins regarder ses chaussures et de plus en plus assumer son rang. Timber Timbre revient sur son répertoire avec Lonesome Hunter et Until The Night Is Over. Sur ce titre de leur album éponyme,

    On imaginerait presque apparaître un de ces clowns terrorisant le voisinage. Curtains!? est interprété en version accélérée et le refrain reposant sur le mot du titre est éructé avec une force qu'on ne devinait pas sur la  version studio. Soutenu par un groupe impeccable, Taylor Kirk ne cesse  de s'agiter sur place, le pied tremblant comme un chanteur sixties.

     Cette folk peut sonner sombre mais comme il le chante sur Black Water  "All I need is some sunshine". On aime aussi quand il se concentre sur  le chant, guitare en bandoulière, et lève les bras pour accompagner  son propos tel un prédicateur. 

    Même s'il est plus loner que lover, Hot Dreams met le public féminin dans  tous ses états sous la boule à facettes illuminée ("I wanna wake from hot dreams of you babe"). Sur ce titre, This Low Commotion, The New Tomorrow ou encore l'instrumental Resurrection Drive, part II, l'agréable sentiment à l'écoute de leur nouvel album est grandement confirmé. Les arrangements sont aussi parfaitement respectés avec la présence de leur saxophoniste  Chris Cundy qui assure superbement les parties de l'album jouées par Colin Stetson. Avant le rappel, Timber Timbre revient sur ses albums précédents avec le même plaisir (l'ambiance far west de Magic Arrow ou  le single Bad Ritual) et la première partie se termine sur un nouveau  crescendo de cuivres et l'ambiance jazz "epic" de Woman. Le groupe revient rapidement pour un vrai rappel de quatre titres. A son retour sur scène, 

    Ovationné, le "oui" de Taylor Kirk rappelle terriblement celui de Mark  Oliver Everett, loser magnifique des Eels. Beaucoup de spectateurs du soir devaient aussi être comme moi Salle Pleyel début juillet. Les deux groupes sont de la même classe et l'on souhaite à Timber Timbre la carrière  des Eels. Le groupe repart sur Run From Me du nouvel album. Le morceau commence simplement avec le chant et la gratte de Taylor avant que ses compères le rejoignent sur le "Run ... Run ... Run ..." ainsi que la chanteuse de  Tasseomancy (première partie vraiment pas emballante..) pour les chœurs que l'on retrouve sur la version studio. Ensuite, les musiciens célèbrent  à nouveau leurs précédents albums avec I Get Low, Creep on Creepin' On et Trouble Comes Knockin', rehaussés de saxo fusion pour le meilleur des effets. 

    Cette date a tout du triomphe pour un groupe qui est désormais majeur sur chaque  rive de l'Atlantique. Revenez vite ! "

    Pour écouter cet enregistrement, ce n'est pas loin...Timber 1   Timber 2

    That's all folks!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 10:55

    Une bien belle sucrerie que voici.

    Fan de Eels, j'aime aussi beaucoup les Timber Timbre, par contre, il ne me serait jamais venu à l'idée d'associer ces deux formations. Je vais approfondir la question.

    2
    Samedi 22 Novembre 2014 à 19:20

    Je les ai découverts l'an dernier. Je crois qu'effectivement on tient là un groupe à suivre.

    3
    jj
    Dimanche 1er Mars 2015 à 08:21

    Pourriez-vous remettre en partage le "disc 2" qui n'est splus sur zippyshare.

     

    Encore merci !!

    4
    Dimanche 1er Mars 2015 à 09:01

    Désolé mais je ne l'ai plus en "magasin'....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :