• Frenchy But Chic # 117 : Shakin' Street - Vampire Rock (1978)

    Frenchy But Chic # 117 : Shakin' Street - Vampire Rock (1978)

    Bon, autant vous le dire si vous ne l'aviez compris avant, je ne suis pas un grand fan de hard-rock ni de ses déclinaisons trash-metal etc.... Mais (car il y a toujours un MAIS), Shakin' Street a le mérite avec Trust et Ganafoul d'avoir été un des pionniers du hard en France. Emmenés par une Fabienne Shine brillante (!) et charismatique et un guitariste solide  - Ross the Boss pas Bruce!) - qui ira chez Manowar par la suite, ce premier album se laisse largement écouter. Et puis j'aime bien leur reprise de "Yesterday's papers". Au final, ce disque n'est pas si hard que ça... 

    Ah! Nostalgie quand tu nous tiens...

    Merci encore à b.bebe pour le matériel sonore!!!

    Les titres:

    1 Vampire Rock 

    2 Where Are You Babe 

     

    3 Love Song 

    4 Living With A Dealer 

    5 No Time To Loose 

    6 Yesterday's Papers 

    7 Celebration 2000 

    8 Blues Is The Same 

     

    9 Speedy Lady 

    Frenchy But Chic # 117 : Shakin' Street - Vampire Rock (1978)

    Pour l'écouter, ce n'est pas loin.....Shaking in the streets

    That's all folks!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Arewenotmen?
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 07:04
    Ah oui, nostalgie... Je l'avais acheté à sa sortie...
    2
    Arewenotmen?
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 09:37

    Je suis allé voir un peu sur le net par curiosité.... Fabienne Shine a fréquenté Led Zeppelin et aurait eu une liaison avec Jimmy Page... deux membres de Téléphone ont fait partie de la première mouture du groupe, qui s'est reformé plusieurs fois, y compris en 2019...

    3
    dado
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 11:43

    L’histoire de Shakin’ Street commence en 1976. 

    Fabienne Essaïgh rentre d’Angleterre. Comme évoqué par Arewenotmen? Son histoire d’amour avec Jimmy Page a pris fin. 

    Désœuvrée, l’ex mannequin et actrice traîne avec la bande de l’acteur Pierre Clémenti et rencontre Valérie Lagrange qui joue alors avec Jean-Louis Aubert…. Et Eric Lewi. 

    Ce dernier lui propose de monter un groupe. Ce sera Speedball avec Louis Bertignac, Corinne Marienneau (futurs Téléphone) et Jean-Lou Kalinowsky à la batterie. 

    A l’été 1976, Speedball monte sur la scène du Festival Punk de Mont-de-Marsan… sous le nom de Shakin’ Street, titre d’une chanson du MC5. 

    Grâce à Philippe Shine (manager de l’époque et petit ami de Fabienne qui lui emprunte son nom pour la scène !), les français tournent en Angleterre, puis c’est la seconde édition du Festival Punk de Mont-de-Marsan, où des représentants de CBS sont présents et les signent.

    Après de nombreux concerts à Paris, c’est le premier album en 1978 enregistré à Londres. 

    Le second album capté à San Francisco en 1980 est synonyme de première tournée aux États Unis. 

    Un opus produit par Sandy Pearlman grâce à leur Manager Marc Zermati qui fait écouter à Fabienne les premiers albums de Blue Oyster Cult. 

    Et c’est ce même producteur qui leur présente le guitariste des Dictators, Ross the Boss, encore guitariste de Shakin’ Street en 2009 ! 

    Mais la tournée américaine épuisent les musiciens qui rentrent en France. 

    Fabienne Shine reste à Los Angeles où elle épouse Damon Edge (de Chrome) en 1979. 

    Après un dernier album live, Shakin’ Street met (une première fois) un terme officiel à l’aventure en 1982.

    Bien que Shakin’ Street ait plutôt été un groupe de Hard Rock dans la lignée des Dictators, Blue Oyster Cult, Aerosmith, il a joué un rôle d’interface entre le rock « classique » et le punk, voire l’influence de Marc Zermati, propriétaire du magasin de disque Open Market et créateur de Skydog, la maison de disque qui a révélé aux français ébahis les Flamin’ Groovies, Kim Fowley ou  Metallic KO  des Stooges.

    NB: historique trouvé sur le net (mais où?), merci à son auteur. Ci@o

    4
    Fracas64
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 11:56
    Merci pour l'historique du groupe Dado.
    5
    eric
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 15:52

    Pour info, Jean-Eric Perrin a écrit une bio romancée de Fabienne Shine. "Sexe, drogues, et rock'n'roll (l'hallucinante saga d'une muse électrique). Vous voulez en savoir plus? Lire la chronique de l'excellent Gonzaï.

    https://gonzai.com/jean-eric-perrin-le-fantasme-de-la-comete-electrique/

     

    6
    DUKE
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 11:26

    Mais Ross the boss (Dictators)ne joue pas encore sur Vampire Rock, il me semble ?

    C'est sur le second album produit par Sandy Pearlman plus hard qu'il intègre le groupe

    Duke

    7
    Casper
    Mardi 4 Février à 18:57

    Tout à fait d’ailleurs le Mike Winter serait-ce le frère d’Ophélie Winter et donc de ce fait le fils d'Alexandre David Winter "Oh Lady Mary° 1969 ???

    Je fais de ce pas sur fessedebouc pour voir si ce monsieur est présent ou sa fille ou ce Mike 

    long live Rock'n' roll

    Frédéric

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :